Pour les nouveaux investisseurs immobiliers, l’achat d’une propriété à louer est un point de départ courant. Si vous rêvez de devenir propriétaire d’un bien immobilier locatif, apprenez comment devenir propriétaire grâce à ces 10 étapes. Lisez aussi cet article pour plus d’informations.

Pourquoi devenir propriétaire ?

Devenir propriétaire présente un certain nombre d’avantages, notamment des incitations fiscales, la possibilité de gagner un revenu passif ou un flux de trésorerie, et l’avantage de posséder un bien immobilier qui s’apprécie et qui peut être mis à profit. Bien qu’être propriétaire et posséder un bien immobilier locatif nécessite un travail important et ne convienne pas à tout le monde, pour de nombreux investisseurs, les avantages d’être propriétaire l’emportent sur les inconvénients. Si vous souhaitez devenir propriétaire, suivez ces dix étapes pour commencer.

Les 10 étapes pour devenir propriétaire

1. S’instruire

La construction d’une maison commence par les fondations, tout comme votre entreprise de location devrait le faire. Commencez à investir dans une propriété à louer en ayant des bases solides et une bonne compréhension de l’entreprise, y compris de la manière d’être un propriétaire efficace, de ce qu’implique la possession d’un bien immobilier à louer et des tenants et aboutissants de cette entreprise. Apprenez à étudier les marchés, à analyser les biens d’investissement et à gérer les locataires et les propriétés. N’achetez pas un bien immobilier à l’aveuglette : apprenez le métier avant d’acheter.

2. Déterminez vos critères d’investissement

Une fois que vous aurez compris ce qu’implique le fait de devenir propriétaire et comment investir dans un bien immobilier locatif, vous voudrez affiner vos critères d’investissement en identifiant les types de biens dans lesquels vous souhaitez investir. Les critères d’investissement peuvent comporter :

Le type de propriété, comme une maison individuelle, une location de vacances, un duplex, un triplex ou un quadruplex.

L’emplacement, qui peut être déterminé par le quartier, le code postal, la ville ou la région.

Les caractéristiques de la propriété, telles que le nombre de chambres et de salles de bain, la superficie en pieds carrés, le type de construction ou l’âge de la propriété.

Le flux de trésorerie minimum par porte, par exemple, un flux de trésorerie net minimum de 150 € par unité ou un rendement minimum, comme un rendement de 12 % en espèces.

3. Recherche d’un bien d’investissement

Il est utile de définir des critères d’investissement stricts lors de la recherche d’un bien d’investissement, car cela permet de réduire le nombre de biens qui peuvent faire l’objet d’une vérification préalable.

4. Faites vos calculs (calculez les flux de trésorerie)

Une fois que vous avez identifié un bien d’investissement potentiel, il est temps de faire vos comptes et de calculer les flux de trésorerie.

Les propriétaires gagnent de l’argent dans le secteur de l’immobilier locatif grâce au cash-flow, c’est-à-dire l’argent gagné ou perdu par rapport aux revenus et aux dépenses de la propriété. Idéalement, les propriétaires devraient gagner de l’argent avec chaque bien immobilier locatif qu’ils achètent, en faisant en sorte que les revenus de la propriété locative soient supérieurs aux dépenses et en gardant le reste de l’argent comme bénéfice.

Il est important d’analyser chaque opportunité d’investissement en effectuant une analyse des flux de trésorerie afin de déterminer les revenus et les dépenses de location réels de la propriété et le flux de trésorerie net. Connaître le cash-flow net d’une propriété vous aidera à calculer votre taux de rendement ou de plafonnement ou à déterminer le prix d’achat idéal pour obtenir le cash-flow net par porte ou par rendement souhaité.

5. Diligence complète

La diligence raisonnable est l’un des aspects les plus importants du métier de rentier. Une fois que vous avez identifié une opportunité d’investissement intéressante, vous devrez procéder à une vérification préalable de la propriété. Vérifiez les dépenses actuelles et prévues de la propriété, faites procéder à une inspection et obtenez des devis réels pour les réparations ou les améliorations à apporter à la propriété, et confirmez que le taux de location prévu (s’il est vacant ou s’il sera augmenté) peut effectivement être obtenu.

6. Financer la propriété

Si tout est en ordre, vous devrez financer la propriété. Il existe plusieurs options pour financer un bien de location, notamment

– L’hypothèque traditionnelle.

– Prêt d’argent comptant.

– Prêt privé.

– Syndication ou joint venture.

Il est conseillé de nouer des relations avec des prêteurs ou des partenaires financiers potentiels avant d’identifier un bien. Vous connaîtrez ainsi leurs besoins de financement et pourrez conclure rapidement une fois que vous aurez trouvé un bien.

7. Préparez le loyer de la propriété

Si la propriété est inoccupée ou nécessite des réparations, l’étape suivante consistera à commencer à y apporter des améliorations. Il peut s’agir de réparations mineures ou majeures, comme la peinture, l’aménagement paysager ou le remplacement du toit, de la chaudière ou du système de chauffage, de ventilation et de climatisation. Il n’est pas nécessaire de procéder à une rénovation complète pour louer une propriété, mais les maisons qui sont en bon état, mises à jour et propres se louent généralement plus rapidement et à un prix plus élevé que les propriétés qui sont dépassées, sales ou dans des conditions inférieures aux normes.

8. Commercialiser la propriété et sélectionner les locataires potentiels

L’étape suivante consiste à commercialiser le bien à louer et à commencer la sélection des locataires. Si vous avez bien évalué le loyer par rapport au loyer du marché dans la région et que votre propriété est en bon état, il est probable que vous recevrez beaucoup d’intérêt et de demandes de la part de locataires potentiels. Renseignez-vous sur les lois en matière de logement équitable, procédez à une sélection minutieuse de vos locataires et établissez les conditions que les locataires doivent remplir pour pouvoir bénéficier de ce programme.

9. Louer la propriété

La location d’un bien immobilier comprend l’exécution d’un bail, la réception et la protection du dépôt de garantie du locataire, l’emménagement du locataire et la réalisation d’une visite ou d’une inspection de l’emménagement.

10. Gérer la propriété

La majeure partie du travail qu’implique le fait d’être propriétaire réside dans la gestion des biens. Dans un premier temps, vous pouvez choisir de gérer vous-même vos biens locatifs pour acquérir de l’expérience, ou vous pouvez engager un gestionnaire immobilier d’une société de gestion immobilière. Le travail du gestionnaire immobilier consiste à superviser les opérations quotidiennes de la propriété locative, notamment la perception du loyer, le déménagement des locataires, la coordination des réparations ou des ordres de travail, et la gestion des expulsions. Il contribue à votre trésorerie nette et à vos dépenses d’exploitation, mais pour certains propriétaires, le coût en vaut la peine.

Être rentier ne convient pas à tout le monde. Posséder un bien immobilier locatif peut être un excellent moyen de se constituer un patrimoine, mais ce n’est pas le seul moyen de bénéficier d’avantages fiscaux ou d’investir dans l’immobilier. Assurez-vous que vous êtes à l’aise et confiant dans les démarches à suivre pour devenir propriétaire et que vous êtes prêt à faire le travail.