Depuis une quinzaine d’années, plus de 90 000 salariés français optent pour le portage salarial. C’est une nouvelle forme d’emploi très avantageuse pour ceux qui souhaitent développer leur propre activité sans avoir à créer une structure juridique. Si vous voulez en savoir plus, découvrez tout ici.

 

Qu’est-ce qu’un portage salarial ?

 

Le portage salarial est un statut particulier, à mi-chemin entre salarié et entrepreneur ayant accompagné l’essor du travail indépendant. Il représente une solution simple et sécurisée pour travailler en freelance sans recourir aux démarches de la création d’entreprise. Avec Portage Salarial Lyon, vous pouvez vous consacrer entièrement à votre activité.

 

Principe

Le portage salarial consiste à mettre en place une relation tripartite répondant à l’employabilité des cadres seniors. Il est fondé sur la nature des relations juridiques entre les trois parties qui participent à cette pratique : 

  • le client (donneur d’ordre) ;
  • la société de portage salarial (gestion administrative, comptable et juridique) ;
  • le salarié porté (professionnel indépendant).

Comment ça marche ?

Voici le mode de fonctionnement du portage salarial :

  • le freelance entre en contact avec son client pour définir le travail (nature, conditions d’exécution, durée et prix de ses prestations) ;
  • la société de portage prend en charge les éléments de la négociation et signe un contrat de service ;
  • le professionnel (salarié porté) signe un contrat de travail en portage salarial (en 48 heures).

 

Les avantages du portage salarial 

 

Dans le portage salarial, le professionnel porté reste propriétaire de sa clientèle tout en autonomie dans son organisation. Cela lui permet de bénéficier des intérêts de l’entrepreneuriat et du salariat de manière simple, sécurisée et libre : 

  • une protection sociale liée au statut du salarié : santé, assurance chômage, prévoyance, mutuelle retraite ;
  • une prise en charge de la gestion administrative par la société de portage : signature des contrats, assurances, déclarations sociales, facturation, … ;
  • la perception d’un salaire mensuel minimum avec une possibilité d’avance sur salaire ;
  • un choix libre sur les missions à réaliser avec un accompagnement sur-mesure ;
  • de nombreux mécanismes pour optimiser les revenus : accès aux grands comptes, formations, etc.

 

Les risques du portage salarial

 

Malgré tout, le portage salarial présente quelques inconvénients non négligeables : 

  • il n’est accessible que pour certains métiers liés au service ;
  • il requiert un minimum de chiffre d’affaires à générer par jour ou par heure ;
  • le coût du portage est au moins 5 % du chiffre d’affaires généré par le freelance (frais de gestion prélevé par la société de portage).