Totalement embarquées dans l’ère numérique, les entreprises créent des moyens intelligents pour une disruption digitale. Mais alors qu’elles se lancent dans cette transformation numérique, de nombreuses entreprises se trouvent face à de nouvelles obligations qu’elles doivent respecter sous peine d’amende et de pénalités.

 

Qu’est-ce que la transformation numérique ?

La transformation digitale est une évolution qui se sert des technologies numériques pour apporter des processus innovants dans une entreprise. Cela peut conduire à :

  • la création d’un digital marketing,
  • la mise en place d’une nouvelle culture d’entreprise
  • l’assurance d’une meilleure expérience-client.

Les transformations digitales ne consistent pas à changer radicalement la façon de travailler ou à créer de nouveaux types d’entreprises. Il s’agit de mettre en place une stratégie collaborative afin de travailler rapidement et de travailler mieux (en coworking).

Pour révolutionner le secteur, il est possible de faire appel à des consultants en transformation digitale. En effet, de nombreux experts et de professionnels proposent des consulting services aux entreprises. Ils conseillent surtout dans le software development et proposent une assistance en cloud services. Le management consulting consiste à aider les managers à améliorer leurs performances et leur sens du leadership. Ils mettent ainsi à leur disposition un portfolio riche en solutions. Dans ce domaine, Atos figure parmi les leaders.

Les consultants en business management peuvent fournir une assistance à la gestion de ce changement entrepreneurial, la mise en œuvre du développement de stratégies ou des services d’amélioration opérationnelle. Ils utilisent leurs propres frameworks afin de pouvoir proposer des moyens plus efficaces pour réaliser les tâches.

 

L’accountability va de pair avec la digitalisation

Pour développer un Digital Business, il faut se reférer aux recommandations du RGPD. Le General Data Protection Regulation, en anglais, est une règlementation européenne en termes de collecte et de traitement de données personnelles. L’accountability est un des principes fondamentaux dans la protection des données et le cyber security. C’est un point essentiel à ne pas négliger.

Vous devez mettre en place des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour répondre aux exigences de l’accountability. Vous trouverez sur ce site l’application du principe d’accountability pertinent pour protéger les données.

L’accountability ne peut se dissocier de la transformation digitale au cours de laquelle des informations et des données personnelles pourront être traitées à très grande échelle (en mode Big Data). Les sites d’Ecommerce disposant d’un marketplace sont par exemple les plus concernés.

 

Les avantages d’investir dans cette technologie

Les innovations numériques profitent aussi bien aux petites qu’aux grandes entreprises, en facilitant l’établissement de business models standards ou personnalisés.

Pour les petites structures

Vous pouvez pérenniser votre start-up dès le départ et penser à le planifier numériquement. Votre entreprise sera alors plus agile et plus flexible. C’est de cette manière que les start-ups sont toujours prêtes à évoluer.

Pour les grandes entreprises

Pour les grandes firmes ou corporations comme PPG Industries, BMC Software, Carlyle Group ou Altice USA, la transformation digitale permet de développer un Global Partner Program. Les grandes industries s’appuient sur les développements digitaux pour une meilleure coordination dans leur supply-chain : en maitrisant parfaitement l’E-commerce du retail et le côté logistics.

 

La digitalisation touche de plus en plus l’industrie financière

La transformation du core banking a déjà fait un pas de géant, notamment avec l’apparition des crypto monnaies. L’utilisation du virtual cash en technologie blockchain a permis à la technologie financière (FinTech) de faire un bond en avant dans la digitalisation. Les monnaies virtuelles les plus utilisées sont : Ethereum, Ripple, et Litecoin. Sans oublier la référence en termes de monnaie virtuelle : le Bitcoin, une startup née dans le Silicon Valley.

En France, l’Etat a créé Finance Innovation pour permettre aux startups, centres académiques de type business school, CEO, Senior sales Manager et investisseurs qu’ils soient investor, broker, etc. de combiner les forces. L’ultime goal setting étant de générer plus de profits. Finance Innovation réalise une levée de fonds pour accélérer ses financements.