Pour rester compétitive sur le marché, toute entreprise doit contrôler ses dépenses et ses achats. Contrairement à la stratégie de vente qui consiste à définir comment les services, produits et prestations seront vendus, la politique d’achats décrit toutes les étapes du processus d’achat au sein d’une entreprise. C’est donc la stratégie que met en place l’entreprise pour contrôler les biens et services qu’elle achète à tel moment et chez quel fournisseur. Découvrez dans cet article le contenu d’une politique d’achat au sein d’une entreprise.

 

1. Un repère de priorités pour l’entreprise

 

Dans son essence, la stratégie d’achat trace les priorités de l’entreprise en ce qui concerne les achats qu’elle doit effectuer. C’est un moyen de définition des choses principales et des actions indispensables que l’entreprise doit fixer avant de réaliser des achats de biens ou de services. La politique achats ressort les priorités en analysant la pertinence et l’efficacité des achats. C’est sans doute le repère qui, une fois bien tracé, permet à l’entreprise de faire des économies. Par conséquent, c’est l’ensemble des étapes prioritaires et préalables à l’acquisition de biens et services par l’entreprise. En évacuant les achats inutiles et inefficients surtout, la politique achats permet à la société de rester compétitive grâce à la maitrise et la modération des dépenses.

 

2. Un outil de liaison durable avec les fournisseurs

 

En tant que stratégie correspondant aux étapes Procure-to-Pay, la politique d’achats vise essentiellement à définir les types de fournisseurs de l’entreprise. Ceux-ci sont choisis après plusieurs analyses pour ressortir clairement les profils qui concordent avec les objectifs de la politique d’achats. Une liaison est donc assurée avec des fournisseurs de l’entreprise et la stratégie d’achats permet de cultiver de bonnes relations avec eux. C’est un outil qui aide l’entreprise à privilégier les achats responsables et durables, c’est-à-dire ceux réalisés chez des fournisseurs qui livrent des produits affichant un bon rapport qualité-prix. Parce qu’ayant été conçue suivant des stratégies et dans le respect des enjeux, la politique d’achats permet de rester en contact avec les bons fournisseurs et de remplacer au fur et à mesure les profils défaillants. Tout cela doit se faire précéder d’une cartographie des besoins en achats. Cela vous permet de bien ficeler les contours de votre stratégie.

 

3. Un moyen pour gérer les achats

 

L’élaboration de la politique d’achat permet d’analyser toutes les stratégies fondamentales liées aux dépenses à effectuer pour acquérir des biens et services. Cinq fondamentaux se dégagent de cette analyse. En effet, la stratégie d’achat permet de :

  • fluidifier la chaine d’achats ;
  • maitriser le risque fournisseur ;
  • unifier la base de données des fournisseurs ;
  • constituer la capacité d’analyse prédictive.

Insérer un système d’innovation collective dans l’entreprise. Pour atteindre ces cinq fondamentaux, vous devez au préalable réaliser une cartographie des besoins de l’entreprise et définir clairement les priorités. Il est recommandé d’associer à chaque besoin sa durée de vie : court terme, moyen, long terme. Cela vous aide à optimiser les dépenses et à identifier tous les postes et les personnes impliquées dans le processus d’achat. Par la même occasion, vous ciblez les économies que vous pourrez réaliser afin d’améliorer le processus Procure-to-Pay.